Stratheden

1 article(s)

par page

1 article(s)

par page

Lorsqu'une distillerie ferme ses portes, qu'advient-il de tous les fûts de whisky entreposés? Et bien, il y a plusieurs possibilités. Les fûts sont soit oubliés et redécouverts des décennies plus tard, soit vendus à un nouveau propriétaire, soit remis à différents embouteilleurs. Il arrive donc que l'on tombe de temps en temps sur des whiskys millésimés très chers, provenant de distilleries ayant fermé leurs portes depuis longtemps, qui circulent chez divers revendeurs spécialisés et maisons de vente aux enchères. Mais si vous voulez capter le goût d'une époque révolue, vous avez une autre option (moins chère): cherchez autour de vous les whiskys de la Lost Distillery Company. Leurs Blended Malts sont basés sur les styles incomparables des sociétés closes, mais sont en réalité des recréations modernes. Afin de produire des copies authentiques, des recherches intensives sont nécessaires. L'équipe dirigée par le professeur Michael Moss, de l'Université de Glasgow, définit dix facteurs clés qui ont influencé l'ancien whisky. Dès que ces facteurs sont déterminés, grâce à l'analyse des traditions historiques, il est nécessaire d'identifier les composants appropriés et de les combiner.
Les whiskys Stratheden ont subi le même processus long et fastidieux, et le premier whisky récréé a été mis sur le marché en 2013. La Lost Distillery Company écossaise a sorti le whisky en trois versions différentes ("Classic", "Archivist" et "Vintage"). La distillerie Stratheden s'appelait à l'origine Auchtermuchty et a ouvert ses portes en 1829, dans la région écossaise de Fife, dans les Lowlands. La distillerie a fonctionné pendant près de 100 ans - puis elle a rejoint la longue liste des "Lost Distilleries" d'Ecosse. La raison de la fermeture était la récession générale, qui a réduit la demande. L'équipe d'archivistes a découvert de nombreux détails intéressants sur la distillerie. L'orge maltée, par exemple, était séchée avec de la tourbe des îles Orcades - la même tourbe était utilisée pour faire fonctionner l'équipement. La plus grande influence sur le whisky, cependant, était censée venir de l'eau et des anciens petits alambics. Le fondateur Alexander Bonthrone avait acheté l'un d'eux à des contrebandiers et ne l’aurait échangé pour rien au monde. Une proportion importante du whisky était également stockée dans des fûts de sherry - un inventaire de 1924 a permis de découvrir dans l'entrepôt 475 fûts Hogsheads et 131 fûts de sherry. D'ailleurs, ces entrepôts existent encore aujourd'hui dans la rue Distillery à Auchtermuchty. Ils ont été utilisés jusqu'en 1989 et servent aujourd'hui de jalon important, protégés contre la démolition.

mehr anzeigen weniger anzeigen

If you like to, we can redirect you to our local webseite, where you can place your order.