Portugal

Vins du Portugal

Pendant longtemps, le Portugal n'était connu que pour le Porto, le Madère et les vins rouges rustiques. Mais cela change de plus en plus. Les vins portugais sont uniques à bien des égards. Même si les cépages internationaux y sont également cultivés avec soin, ce sont surtout les cépages autochtones - il y en a environ 250 - qui attirent beaucoup d'attention. Les plus populaires d'entre eux sont le Tinta Roriz (Tempranillo), le Touriga Nacional, le Touriga Franca, l'Alicante Bouschet, le Castelão et le Trincadeira. Parmi les cépages blancs, l'Arinto, le Fernão Pires, l'Alvarinho et le Verdelho se distinguent.

La superficie totale du vignoble, qui s'élève à plus de 190 000 hectares, est divisée en 14 régions viticoles superposées, qui présentent de grandes différences climatiques. Les produits des régions de Vinho Verde (dans le nord-ouest atlantique et frais), Douro, Dão, Bairrada, Alentejo (dans le sud-est chaud) et l'île de Madère sont très appréciés.

Les méthodes traditionnelles de vinification sont prédominantes dans les caves (Quintas). Comme en Espagne, la viticulture au Portugal a commencé avec l'arrivée des Phéniciens, et a été développée par les Grecs et les Romains. Au Moyen Âge, le vin portugais était exporté jusqu'en Angleterre.
Une date importante dans l'histoire viticole du Portugal est la proclamation de la région du Douro comme première région viticole officielle d'Europe en 1754. Aujourd'hui, la région est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, ce qui éclipse souvent l'importance d'autres régions viticoles.

Le Portugal produit également une grande variété de qualités. Au sommet se trouvent les vins DOC/DOP, qui sont au nombre de 31. Les vins qui ne répondent pas à ces exigences strictes reçoivent l'abréviation IGP ou VR et sont appelés "Vinho Regional". Par ailleurs, il y a, comme partout, les vins de pays et les vins de table, plus simples.