Prosecco

L'histoire du Prosecco

Ce que le Champagne est à la France, le Prosecco est à l'Italie! Dans la région du nord de l'Italie, qui est considérée comme la patrie du Prosecco, la viticulture a fait ses preuves depuis l'Antiquité. Le mot "Prosecco" a été mentionné pour la première fois en 1754 - à l'époque, il ne faisait cependant pas encore référence au vin mousseux sous sa forme actuelle.
Il a été créé grâce au travail de Carpenè Antonio, qui a cofondé le domaine viticole Carpenè Malvolti en 1868 et s'est occupé intensivement de la production du vin mousseux. La cave s'est ensuite développée pour devenir un producteur de Prosecco de premier plan. Dans les années 1930, les limites de la zone viticole actuelle ont été définies et, environ trois décennies plus tard, la Strada del Prosecco, la première route du vin reconnue en Italie, a été ouverte.
La reconnaissance en tant que vin DOC n'a suivi que peu de temps après. En 2009, les municipalités de Conegliano, Valdobbiadene et Asolo ont obtenu le statut DOCG. Jusqu'à cette année-là, le cépage blanc, qui a toujours été utilisé pour la production de Prosecco, était également appelé Prosecco. Cependant, comme cela a causé une certaine confusion, le raisin a été renommé "Glera".

Désignations et classifications importantes

Le Prosecco est une appellation d'origine protégée pour les vins mousseux ("Spumante"), les vins pétillants ("Frizzante") et les vins tranquilles produits dans les régions de Vénétie et de Frioul-Vénétie Julienne à partir du cépage Glera. Les vins mousseux et pétillants sont dotés de la prestigieuse dénomination DOC ou DOCG, selon leur lieu d'origine, tandis que les vins tranquilles sont plus rares.

La réglementation stricte de la production de Prosecco, qui a été renouvelée en 2009, a entraîné une augmentation significative de la qualité du vin italien. Autrefois, le vin mousseux était livré en masse en Allemagne, où il était parfois embouteillé dans des cannettes bon marché pour être commercialisé comme boisson de fête. Mais désormais, chaque Prosecco doit être produit et embouteillé à 100% dans les zones reconnues.

Un Prosecco est composé d'au moins 85% de la variété de raisin Glera, de sorte que d'autres variétés autochtones ou internationales peuvent constituer un maximum de 15%. Les appellations "brut", "extra-sec", "sec" et "demi-sec" indiquent la teneur en sucre résiduel du vin mousseux, ce qui permet aux consommateurs de juger à l'avance si le Prosecco a un goût sec, doux ou sucré.

Comment le Prosecco est-il produit?

Le Prosecco n'est pas produit par la fermentation traditionnelle en bouteille, mais par la méthode de fermentation en cuve ("méthode Charmat"). C’est à ce moment-là que la seconde fermentation se déroule dans de grandes cuves en acier inoxydable étanches. Étant donné que l'acide carbonique qui en résulte ne peut pas s'échapper, il reste dissous dans le vin - le principe est donc le même que pour la fermentation en bouteille. Cependant, la méthode dans des grands récipients résistants à la pression est moins chère et plus rapide, car le vin n'est stocké sur levure que pendant quelques semaines. Bien que le perlage du Prosecco ne soit pas aussi finement développé que celui du Champagne, le Spumante a un prix de vente au détail plus accessible, ce qui accroît sa popularité.

Comment servir correctement le Prosecco?

Le Prosecco est généralement servi dans un verre tulipe en apéritif, la température idéale étant de 6 à 8°C. Si vous souhaitez servir le vin mousseux en accompagnement de nourriture, des plats légers et des plats épicés-salés tels que les plats asiatiques et thaïlandais, la viande séchée, le jambon de Parme, le melon, les asperges, les fruits de mer et les sushis conviennent tous.
Le Prosecco peut également être utilisé pour préparer des cocktails, tels que le Bellini, l'Aperol Spritz, le Hugo et le Elderflower Gin Fizz.