Kinahans

1 article(s)

par page

1 article(s)

par page

L'histoire du whiskey Kinahan

Le whisky Kinahan a été lancé en 2014, mais comment se fait-il alors que la marque porte l’appellation de "Pioneer of Irish Whiskey since 1779"? Eh bien, à proprement parler, Kinahan n'est pas une nouvelle invention. Daniel Kinahan a fondé sa société de whisky en 1779, dans la rue Trinity à Dublin, et fut l'un des premiers à affiner ses eaux-de-vie de céréales en fûts. À cette époque, le spiritueux était encore consommé sous forme de distillat incolore, semblable au Moonshine. En 1807, le noble Lord Lieutnant d'Irlande ordonna que tous les stocks de whisky de la cave de Kinahan lui soient exclusivement réservés - la popularité du whisky de Kinahan explosa à mesure que la nouvelle se répandit. Afin de souligner cette étape importante dans l'histoire de l'entreprise, les initiales LL, pour Lord Lieutnant, sont encore imprimées sur les bouteilles aujourd'hui. Nouveau succès en 1862: le célèbre mixologue Jerry Thomas immortalise la marque de whisky dans une recette de son livre "Guide on How to Mix Drinks". Cependant, le succès durable de la marque a commencé à s'estomper lorsque George Kinahan est mort sans laisser d’héritier en 1903, emportant son immense savoir dans sa tombe. À peu près à la même époque, l'économie irlandaise connaissait de grandes difficultés, tandis que la consommation de whisky chutait de façon dramatique, tant dans le pays qu'à l'étranger. L’entreprise Bagot & Hutton a finalement repris la marque Kinahan en 1911 et a embouteillé les whiskys jusqu'en 1920. La production a cessé pendant longtemps, presque définitivement. Mais la renaissance a eu lieu en 2014, initiée par Zak Oganian, qui s'était fixé pour objectif de produire du whisky écossais. Ceci dit, il s'est vite rendu compte qu'il faudrait beaucoup de temps avant que ses premières bouteilles ne parviennent sur le marché. On lui a donc conseillé de stocker et de mettre en bouteille du whisky distillé ailleurs. Oganian a rapidement repris les droits de marque de Kinahan et a commencé à développer des produits; il faut dire que les Irish Whiskeys qui composent aujourd'hui la gamme n’ont pas grand-chose à voir avec les versions historiques. En d’autres termes, le nom a été maintenu et le whisky a été complètement réinventé.
Etant donné que Kinahan achète les eaux-de-vie de céréales brutes d'ailleurs, le marketing est entièrement axé sur le processus de maturation. Et il a tout pour plaire: dans la cave de Dublin, on utilise d’anciens fûts de bourbon traditionnels, des barriques de vin français, des fûts de sherry espagnol et même des fûts hybrides. Ces derniers se composent de bois de chêne américain, français, portugais et hongrois, ainsi que de bois de châtaignier. Selon le type de bois, certains composants, tels que l'hémicellulose, les tanins, les lignines et les lactones, sont ajoutés à l'alcool et provoquent un changement de couleur et d’arôme. Le degré de combustion du bois détermine également l'arôme obtenu. Grâce au projet KASC, le premier whisky stocké dans des fûts hybrides spéciaux a été lancé en 2019. La collection Heritage comprenait auparavant un Small Batch Blend affiné en fûts traditionnels, ainsi qu’un Single Malt de dix ans d’âge. Par ailleurs, le whisky #13, bénéficiant d’une post-maturation en fûts de Merlot, fait également partie de la gamme. Etant donné que Kinahan met l'accent sur la qualité des fûts utilisés, les indications d’âge sont délibérément omises. Zak Oganian croit fermement que les propriétés du bois ont un effet plus important sur le whisky que la durée de stockage.

mehr anzeigen weniger anzeigen

If you like to, we can redirect you to our local webseite, where you can place your order.