Choya

1 article(s)

par page

1 article(s)

par page
Le fruit ume est profondément enraciné dans l'histoire et la culture japonaise. Il est souvent appelé abricot japonais ou prune japonaise, bien qu'il n'y ait que très peu de similitudes avec ces fruits. A noter que tous les trois appartiennent au sous-genre Prunus. Le fruit japonais ume est généralement transformé en Umeshu (liqueur d’ume), Umeboshi (fruits marinés) ou Ume-Su (une sorte de vinaigre salé). Et c'est à ce moment-là que l’entreprise Choya entre en jeu: Choya a commencé à cultiver des raisins en 1914 et à produire du vin en 1924, puis de l'eau-de-vie. En 1959, la commercialisation d’Umeshu a commencé - le succès fut tel que Choya est désormais le leader du marché dans la production d'Umeshu. A partir de 1966, et surtout dans les années 90, diverses succursales ont été créées dans le pays et à l'étranger, tandis que les chiffres des exportations augmentaient davantage. En 2000, le nom de CHOYA YOSHU JOZO a été changé en CHOYA UMESHU. La liqueur Ume japonaise est obtenue par macération des fruits dans de l'alcool sucré, tel que du Shochu, distillé à plusieurs reprises, ou du vin blanc. Les produits fin prêts sont ensuite étiquetés comme "boissons aromatisées à base de vin". Choya propose différents types de liqueurs Ume et produit également du saké.
mehr anzeigen weniger anzeigen

If you like to, we can redirect you to our local webseite, where you can place your order.